Translate

PARUTION PRESSE ET TV


Reportage sur la chaine WEO :








PARUTION A NOUS LILLE OCTOBRE 2014



PARUTION TENDANCES COTE OPALE OCT 2014






PARUTION LA VOIX DU NORD NOV 2014 :



PARUTION MON UNIVERS MAISON









INTERVIEW WEB VISITE DECO FEVRIER 2014  :

lien direct ici :

OREL ET L'UPCYCLING : « RIEN NE SE PERD,   TOUT SE RÉCUPÈRE. »


Par Claire Krust - Publié le 20/02/2014
Visite Deco rencontre Orel (alias Aurélie Pignot) pour une interview sur ce qui est devenu son principal passe temps : l'Upcycling, un véritable art dans la lignée du recyclage et du bricolage - Par Verena Franzetti et Claire Krust

Upcycling et "brico-bidouillage"

« Aujourd'hui, les gens ne connaissent pas forcément l'Upcycling. Il s'agit pourtant de valoriser un objet que l'on aurait jeté, de continuer à s'en servir en lui apportant de la créativité. Il faut bien sûr de l'imagination mais ça, ça vient tout seul. »
A l'entendre, pas de doute, Orel est faite pour l'Upcycling (ou le brico-bidouillage, comme elle le nomme affectueusement). Rien ne semblait pourtant prédestiner cette jeune maman de 32 ans à cette pratique qui se rapproche du recyclage et du bricolage, et consiste à transformer et valoriser un ou plusieurs objets au lieu de les jeter pour en créer un nouveau. Elle travaille en effet durant 12 ans en tant que conseiller-bancaire avant de franchir le pas...



Urban bar
Photos: L'atelier d'Orel - Urban bar

Visite Déco : Dis nous tout, comment et pourquoi as-tu commencé l'Upcycling ?

Orel : J'ai déménagé il y a peu de temps avec mon ami, mais nos meubles n'étaient pas du tout coordonnés et nous n'avions pas forcément l'envie ni le budget de tout acheter neuf. Alors j'ai commencé à acheter de la peinture, à retaper moi-même, et ça a été comme une révélation, tout simplement. J'ai rapidement reçu beaucoup d'avis très positifs autour de moi concernant mes créations, c'est ce qui m'a finalement poussée à me lancer.
J'ai commencé par créer ma page facebook qui a rassemblé près de 4000 fans en un an. Cet engouement m'a vraiment étonnée. Je ne demandais rien, je partageais simplement mes créations, mes idées, mes astuces, et les gens relayaient dans le monde entier : du Brésil au Canada en passant par l'Inde.
J'ai ensuite créé mon blog, puis actuellement mon site internet qui fait office de vitrine, mais qui sera bientôt retravaillé.

V.D : Combien de temps consacres-tu à l'upcycling par semaine ?

O : Je crée surtout la nuit. Je commence aux alentours de 16 ou 17h, jusqu'à 4 ou 5h du matin. Mais c'est instinctif et comme ça me plaît, je n'ai pas l'impression de travailler.



Intérieur entièrement upcyclé
Photos: L'atelier d'Orel - Intérieur entièrement upcyclé


V.D : Comment crées-tu ? Comment te vient l'inspiration pour « upcycler » un objet ?

O : C'est comme un flash. Je ne sais pas comment ni pourquoi : je ne sais pas dessiner, je n'ai pas de formation d'art plastique, je suis complètement autodidacte. Tout s'assemble dans ma tête et l'objet prend soudainement forme, je n'ai donc pas vraiment de secrets... En ce moment, par exemple, je collectionne les étiquettes des canettes de bières, mais je ne sais pas encore pourquoi. Je sais simplement que j'en veux et que j'en ferai quelque chose à un moment donné. Chaque objet a un potentiel unique qui me permet de créer une pièce unique.

V.D : Le recyclage, c'est bien... mais est-ce que tu gagnes ta vie ?

O : C'est mon but, mais ce n'est pas encore le cas. Je me donne deux ans pour réussir mon projet et pouvoir en vivre. Il est clair que c'est un risque à prendre, mais le plus dur a été de faire le premier pas. Heureusement, j'ai la tête sur les épaules...



Tambours lumineux
Photos: L'atelier d'Orel - Tambours lumineux

V.D : On a vu que tu faisais des tutoriels vidéos, explique nous un peu en quoi ils consistent.

O : Je compte en faire un par mois. Le but est de montrer comment « upcycler » un objet, montrer les astuces de récup' qu'on peut faire chez soi... le tout avec un côté très décalé.
Comme je ne suis pas très à l'aise en informatique, je travaille avec un professionnel de l'image qui filme et fait le montage. On fait ça en une après-midi. Pour le moment il n'y a qu'un tutoriel, mais je vais en faire d'autres très rapidement. Vous pouvez le retrouver sur ma chaine Youtube.

V.D : Penses-tu que tout le monde puisse faire de l'upcycling ?

O : Bien sûr ! Si je sais le faire, tout le monde peut le faire. Il n'y a aucune limite de sexe ou d'âge, ça peut même permettre de lier les générations. La création vient aussi en créant. Comme on dit, c'est en forgeant qu'on devient forgeron : si on ne se lance pas, on n'y arrivera jamais. Je n'aurais qu'un conseil à vous donner : libérez votre créativité.
Ensuite, il faut essayer de penser différemment, se demander avant de jeter un objet si celui-ci ne pourrait pas resservir. L'important est donc d'abord de se poser la question. Pour moi, rien ne se perd, tout se récupère, mais si l'on se contentait seulement de se poser la question pour un ou deux objets, ce serait déjà une bonne chose. En plus, c'est également écologique et économique.

V.D : Quels sont tes projets immédiats ?

O : J'aimerais beaucoup avoir mon atelier, une petite boutique où les gens pourraient venir avec leurs objets pour bricoler. J'y vendrais mes créations, donnerais des cours... Ça permettrait de libérer mon garage et mon abri de jardin de tous les objets que je trouve ou que mes connaissances m'apportent. J'envahis même mon salon ! (rires)
Je vais également mettre en place des ateliers fonds de tiroirs, basés sur le même principe que les réunions tupperware. Chacun y viendrait avec quelques objets pas trop encombrants, le but étant de transformer ces objets, de les valoriser alors qu'ils seraient partis à la poubelle. Je pense mettre en œuvre ces ateliers dans les environs de Lille à partir du printemps.





Coffee Maker - Lille
Photos: Rencontre avec Orel - Coffee Maker - Lille


Merci Orel!


C'est autour d'un très bon café ou d'un excellent chocolat chaud, au Coffe Maker, situé rue de Paris à Lille, qu'a eu lieu notre rencontre et qu'elle se termine. Orel, figurez-vous, part tout de suite récupérer des palettes chez un ami, son « cahier d'idées », mine d'or d'astuces et d'idées, coincé sous le bras !
Le premier atelier fonds de tiroir se tient le samedi 22 février.
Pour ceux dont elle aurait éveillé la curiosité, n'hésitez pas lui rendre une petite visite sur son blog, son site ou même sa chaine Youtube.
image menu : Rencontre avec Orel - pro de l'upcycling
image preview : Rencontre avec Orel - pro de l'upcycling


Lire la suite : http://www.visitedeco.com/decorateur-designer-prescripteur-tendances/orel-et-l-upcycling-rien-ne-se-perd-tout-se-recupere#ixzz2zB6e1DhL
Follow us: @VisiteDECO on Twitter | VisiteDeco on Facebook